A Rome j’ai vu … ( en vrac)

Beaucoup de pauvreté autour de la gare Termini. Un très grand nombre de SDF, blottis dans leurs couvertures de récupération, de pauvres ères que personne ne voyait ou, en tout cas, ne voulait voir. 

Un nombre non moins impressionnant de restaurants halal, de nombreuses boutiques tenues par des asiatiques avec des inscriptions en chinois pour vanter les produits pendant les soldes. 

Des mendiantes prosternées sous la pluie battante ne montrant pas leur visages. J’ai souvent eu mal au coeur. 

Des vendeurs à la sauvette qui proposaient qui des parapluies, qui des prospectus pour des tours operators…

Des gamines postées à proximité des distributeurs de billets de banque sous le regard vigilants des policiers ou des agents de la sécurité.

Le monde entier se déversant aux alentours de la gare de Rome, offrant au regard une mosaïque de types humains venant de tous les recoins de la terre.

Dans les bus locaux, des romain(e)s  âgé(e)s se propulsant avec vaillance vers les magasins d’alimentation.

Des employés déjeunant à la va-vite autour des bâtiments administratifs ou des sièges de leur sociétés.C’est là qu’il fallait déjeuner 😉 La pizza y est vendue au poids et DELICIEUSE, contrairement à certains restaurants dans lesquels, sacrilège,  elle peut être surgelée !

pasquale-heating-the

Des hommes très importants ( du moins en avaient-ils la prétention) fumant des bâtons de cigares via Veneto, pas très loin de la galerie Borghèse.

La Carla Bruni s’affichant sur un énorme poster ventant les mérites des bijoux  de luxe Bvlgari. Cela m’a plus que dérangée. Elle m’a gâché le plaisir de la Piazza di Spagna ( l’église en haut des marches étant en rénovation), non loin de la villa Medici.

P1100897

La place de St Pierre de Rome au Vatican, moins surdimensionnée que dans mon imagination. Il faut dire qu’elle a été construite au 17ème siècle! 

P1100692

 Des églises de toute beauté, surtout celle des jésuites et de leurs protecteurs: la chiesa del Gesu. Ils avaient tout compris ceux-là quant au fait de spolier les indigènes d’Amérique du sud lors des conquêtes espagnoles. Faut dire qu’elle brille de mille feux, cette église, et que marbre et bronze côtoient or et argent à profusion. Je dois pourtant dire qu’elle m’a impressionnée! 

 

Des livreurs en tout genre sur leurs scooters, les deux roues les plus appropriées pour circuler dans le dédale des rues romaines du centre historique. A ma très grande surprise, ils étaient, presque, disciplinés et plus civilisés qu’en Sicile. A Palerme, ce fut un miracle de ne pas avoir été accrochés par l’un ou plusieurs d’entre eux! 😉 

J’ai vu des myriades de gens portant toutes sortes d’habits écclésiatiques inconnus: cela allait de la tenue de moine aux soeurs indiennes de Mère Theresa… y compris des tenues de soeurs orthodoxes. Je n’y connais rien 😉 

Des crèches de Noël toujours en place, particulièrement celle qui se trouve sur la Place St Pierre, au pied de l’obélisque qui trône en son centre. 

J’ai vu mille choses intéressantes  mais pas … de Fontaine Trévi , indisponible au regard des visiteurs pour cause de travaux. Jouer à Anita Ekberg n’a pas été possible 😉 😉 , de toute façon il faisait trop froid et point de Marcello Mastroianni dans les parages 😉 😉