Suite de mes aventures de jeune boubou.

Ce weekend, j’ai sillonné le Finistère du sud au nord.

Tout d’abord, une petite visite à la presqu’île de Crozon, le Festival du Bout du Monde étant terminé, je suis allé  m’ébrouer sur le sentier côtier du Cap de la chèvre. Pas de chèvre en vue malheureusement. Pourquoi aller au cap de la chèvre sans voir de chèvres, je vous le demande! J’ai donc reniflé les bruyères qui tapissaient les abords du sentier. Magnifiques couleurs et superbes odeurs de pin et de lapinous sauvages 🙂

P1110202

Aujourd’hui, cap au nord si j’ose dire et là, merveille des merveilles, j’a pu prendre mon premier bain de mer dans une anse aux eaux calmes et turquoises. Si, si, elle était bleu-vert la mer.  Y’a des fois, je vous jure, l’appareil de photos digital est minable.

P1110208

 

De retour à la maison, ce fut une autre histoire. N’v’là t’y pas qu’un de mes deux pattes se met en tête de me rincer pour débarrasser le sel qui s’était accroché à mes poils de rêve et collait à mes doigts de pattes ( j’ai eu droit à un bain de pieds  et de poitrail en règle) . Croyez-moi si vous voulez, hop! Deux arrosoirs d’eau sur mon corps d’athlète. Eau tiède quand même! 😉 mais j’ai refusé catégoriquement le sèche-poils! Un serviette moelleuse a remplacé avantageusement le “truc” qui soufflait de l’air trop chaud et trop sec. 

Il était temps de passer aux choses sérieuses. Une petite demi-heure plus tard, devant mes croquettes, j’ai pu, enfin, me relaxer! Non mais! 

Je suis “rincé” dans tous les sens du terme et je vous quitte pour des rêves d’aigrettes, de canards sauvages et de mouettes rieuses. Pour des rêves de plumes en somme!

P1110205