La vérité sur l’affaire Harry Quebert par Joël Dicker.

laveritesurlaffaire

Roman déconcertant. J’ai failli le planter là sans état d’âme, faute d’intérêt suffisant pour l’intrigue. Cela devenait poussif ( particulièrement vers le milieu du livre: trop de fausses pistes) , les analogies entre la boxe et l’écriture d’un livre m’ont agacée,  les dialogues d’une pauvreté assez sidérante, les personnages avaient du mal à s’incarner dans mon imagination, une histoire d’amour à la Barbara Cartland et de nombreuses répétitions ont failli avoir raison de sa lecture.

Fort heureusement, il m’a fait sourire lorsqu’il y est fait référence à l’Amérique des années Clinton et de l’affaire Lewinsky. “Figurez-vous que depuis Georges Washington, dans toute l’histoire des Etats-Unis d’Amérique, deux raisons ont été répertoriées pour mettre un terme à un mandat présidentiel: être une crapule notoire, comme Richard Nixon, ou mourir.  Et jusqu’à ce jour., neuf présidents ont vu leur mandat interrompu pour l’une de ces eux causes: Nixon a démissionné et es huit autres sont morts, dont la moitié assassinés. Mais voilà q’une troisième cause pourrait s’ajouter à cette liste: la fellation. Le rapport buccal, la pipe, la slurp slurp, la sucette… L’Amérique est le paradis de la quéquette.” Chacun trouve ce qu’il peut quand il s’ennuie!

Regain d’intérêt pour l’enquête en fin de parcours après avoir été baladée par Dicker sur plus de 400 pages. La fin du livre rattrape tout mais il faut patienter et faire preuve de ténacité!! Sinon, passez votre chemin! Peut mieux faire, comme dirait l’autre!