1915: la mort comme compagne et sans sépulture.

Le début de la guerre de tranchées.

Peu d’artistes, sidérés par le sacrifice des soldats dans des conditions dantesques, ont été capables de transmettre toute l’absurdité de cette guerre. Un homme, Marcel Gromaire , côté français a capté la déshumanisation des soldats. Oeuvre peinte 7 ans après la fin de la déflagration mondiale et qui fait écho au peintre allemand Otto Dix, qui ,lui, s’est concentré sur les mutilations d’une barbarie sans nom.

Nous sommes bien loin des exaltations patriotiques du début des affrontements.

1- Hommes robots de Gromaire dans La Guerre

guerre_art_moderne

Hommes mutilés d’Otto Dix: Les joueurs de skat

ob_7a8708_les-joueurs-de-skat1