A tree for the French Republic at Christmas. Un arbre pour la République Française à Noël

Hit twice this year, France is trying to soothe her painful scars which will always be remembered in the victims’ bodies and minds, within families grieving for their slaughtered children and in our collective memory to pass on to  generations onwards. Hoping history teachers will get hold of the barbaric attacks on Charlie, on the restaurants and on the Bataclan in Paris.

I added red feathers to symbolize the blood spilt out of sheer barbarism and ignorance by brainwashed youngsters, born and bred among us! 

Touchée mais non coulée, la France a été la cible d’attaques barbares, 2 fois en une année. Tout d’abord Charlie pour atteindre la liberté d’expression, puis les terrasses de restaurants et cafés contre notre façon de vivre, notre façon d’être au monde. La France entière, andouilles à part ( c’est un euphémisme porcin utilisé à dessein), se relève petit à petit des massacres perpétrer, au nom d’une ignorance crasse et d’un conditionnement relevant de la pire des sectes,  par des jeunes nés et élevés en notre sein. L’image du serpent engourdi par le froid qui, lorsqu’on l’a réchauffé et qu’il a repris vie, n’hésite pas à mordre, me revient. 

Mon sapin reprend les couleurs de la France: Le bleu et le rouge représentant Paris, le blanc symbole de feu la monarchie française! Tout cela repris par la Révolution française dans la cocarde tricolore, qui nous parle encore et de plus en plus semblerait-il!

A toi, ma France meurtrie! Oserai-je les mots de Charles de Gaulle: ” Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris…” …debout ! 

En ce jour d’élections régionales, l’extrémisme rôde et l’histoire peut bégayer!

P1110610