En passant par la capitale autrichienne … ( 1)

…Avec mes sabots,
En passant par la capitale autrichienne
Avec mes sabots,
Rencontrai la mère de ” l’Autrichienne “
Avec mes sabots,
Dondaine, oh ! Oh ! Oh !
Avec mes sabots.

Marie-Thérèse d'Autriche (Maria Theresia Walburga Amalia Christina von Habsburg)
Marie-Thérèse d’Autriche (Maria Theresia Walburga Amalia Christina von Habsburg)

Cette comptine française revisitée m’est revenue en mémoire lors de notre escapade viennoise de quelques jours. 

A prendre au second degré mais quand même! Il faut vous dire que je portais aux pieds des sabots de jardin, m’étant fracturé les petits doigts du pied droit, lors d’une chute malencontreuse, peu avant notre départ . Non seulement je portais des sabots mais étais également équipée d’une béquille, fort utile pour arpenter les rues de cette ville fort pourvue en pavés en tout genre. 

P1110651

Mais, revenons à nos moutons!

Cette Maria Theresia Walburga Amaliz Christina von Habsburg, dont la statue trône devant son palais du Hofburgavait des idées bien arrêtées sur des sujets d’importance:

1- Sur la prostitution:

“Pour abolir la prostitution, il faudrait abolir les hommes” 😉

P1110646

2- Sur le rôle des serviteurs, elle avait des paroles définitives:

“Aucun dialogue n’est autorisé avec portier ou  femme de chambre. Ils sont nés pour obéir et devront s’y habituer très tôt”

P1110644

D’autres citations sont inscrites sur le pourtour socle de sa statue, frappées du bon sens.  Ex: “le rôle d’un souverain est de savoir s’entourer” et elle sut s’entourer pour devenir une impératrice à part entière.

Elle s’ingénia à prodiguer des conseils à sa fllle, notre “pauvre” Marie-Antoinette , pour donner des héritiers à notre dernier roi Louis XVI – considéré par ses espions comme mal éduqué-, elle qui eut 16 enfants 😉 Elle ne vécut pas pour voir sa fille conduite à l’échafaud à Paris. 

P1110642