En passant par la capitale autrichienne … ( 2 )

Notre arrivée à Vienne se fit de nuit. Arrivée à l’aéroport, prise en charge des bagages et puis sortie vers Vienne ( les aéroports se trouvant toujours à une distance plus ou moins éloignée du centre ville). Là commencèrent les questions à se poser! Toujours, les mêmes, nous le savons par expérience. 

1- Comment faire pour nous rendre au centre de la façon la plus économique qui soit?

2- Où trouver la sortie adéquate?

 Grand moment de solitude et de discussions!  😉 

N’ayant pas l’allemand à notre disposition, nous avons appris très vite à décomposer les mots ( avec l’aide de l’anglais).

Il nous fallait aller à la gare de Wien Mitte. Mitte = middle, milieu donc direction Wien Mitte! Là se posa le problème de l’achat du ticket S-Bahn, le moins cher. S= suburban= banlieue, bahn: gare, donc train de banlieue. Nous ne voulions absolument pas pas prendre le train rapide ( CAT: city airport train: j’ai découvert sa signification que plus tard 😦  ) ) pour Wien Mitte. Le ticket de banlieue coûte 4,40 € par personne alors que les ticket du train rapide 12€. Donc il n’y avait pas photo! 8,80€ contre 24€. 

Nous avons finalement trouver un kiosque où tous les types de tickets étaient à vendre. A notre grand étonnement, le donzelle qui s’y trouvait parlait un anglais des plus basiques; il ne faut pas oublier que c’était le jour de Noël et que, probablement, elle n’avait aucune envie de s’y trouver.

Tickets en mains, direction S-bahn 7 ( il est fort heureux que nous ayons éplucher le guide dans l’avion). Après quelques errements, nous avons trouvé le quai et la bonne direction. Rappel:jour de Noël = désert humain!

Unknown

Le train s’est arrêté à toutes les petites gares sur son passage et nous commencions à nous demander si nous avions choisi la bonne option. Ce fut le cas! Quelques 30 minutes plus tard, nous voilà à Wien Mitte!

Bien, bien! Par où sortir! Nous avons suivi le petit flot des passagers qui semblaient savoir où ils allaient 😉  et nous sommes retrouvés sur une place, face à nous un grand centre commercial ( nous saurons plus tard qu’il abritait également une station de métro).

Il faisait nuit noire, mais noire malgré les nombreuses lumières. Difficile de lire un plan dans ces conditions, étant donné que nous étions encombrés de bagages et d’une béquille. Aucun banc pour se poser! Il a fallu décider par où aller. L’être humain est ainsi fait qu’il va au plus facile. Nous avons pris la rue qui descendait 🙂 et nous sommes retrouvés sur Invaliden Strass; cela ne s’invente pas 🙂 J’ai éclaté de rire autant par nervosité que par le fait que notre situation était surréaliste! Fallait nous voir! L’invalide à la béquille et aux sabots de jardin, le lecteur de carte perdu dans le dédale des rues. 

Je me suis fait connaître d’une jeune demoiselle qui passait par là et la conversation s’est déroulée en espagnol 🙂 🙂 Elle n’a pas pu nous renseigner mais a demandé de l’aide à un passant qui nous a indiqué la bonne direction, juste à l’opposé de celle que nous avions choisie. Nous sommes des spécialistes étant donné que ce n’est pas la première fois que cela nous arrivait!!

Prenant notre courage à deux mains, ou plutôt dans mon cas à deux pieds, nous nous sommes dirigés vers la direction indiquée. Nous saurions plus tard qu’il suffisait de prendre U-Bahn ( le métro) et nous aurions rejoint notre hôtel en deux temps trois mouvements! 🙂 Les joies de la découverte! 

J’ai crû que nous n’allions jamais arriver à destination!

Finalement, le clocher de la cathédrale apparut et notre soulagement fut grand!

Photo prise le lendemain
Photo prise le lendemain

 Ce n’était pas fini! Nous n’étions pas encore arrivés!

Il fallait prendre une rue qui descendait vers le Danube, rue que nous appellerons plus tard notre rue Lupanar, tant les lumières rouges nous rappelaient les quartiers chauds! Ce n’était évidement pas le cas!

P1110671

P1110694

Nous n’étions pas loin et finalement, fourbus, nous atteignîmes notre hôtel qui allait être notre point d’ancrage, dans une ruelle tranquille et bien fréquentée, non loin du centre historique de Vienne.

Point n’est besoin d’aller à l’autre bout du monde pour vivre des moments de mini aventures déconcertantes!