Sur les chemins de la mémoire familiale remontant à la 1ère guerre mondiale.

Depuis fort longtemps, plus de 50 ans en fait, suite à une promesse faite à mon grand-père de l’emmener sur les traces de deux de ses frères “tués à l’ennemi” ( inscription officielle inscrite sur leurs fiches militaires), je viens, enfin, d’honorer cet engagement dans la région d’Arras, capitale historique du Pas de Calais. Je suis soulagée d’avoir pu  tenir ce contrat moral.

Mon grand-père était un “taiseux” mais, au fil du temps,  il a laissé échapper quelques bribes, me permettant de retracer sa guerre, aidée en cela par son fils, mon oncle récemment disparu et qui aurait été très intéressé et ému par mon voyage éclair en pays d’Artois. Il avait projeté de s’y rendre lui-même, le temps de la retraite venu, mais, les années ont filé sans qu’il n’y prenne garde. J’ai compris alors qu’il ne fallait plus remettre au lendemain cette promesse. Chose faite donc et j’en ai appris plus que ce que je pouvais supposer sur cette “saloperie de guerre” menant à l’abattoir de braves gens qui ne pouvaient imaginer dans quel engrenage mortifère et épouvantable ils étaient engagés.

Je savais avant d’y aller où je pouvais trouver les traces de l’un d’eux, tué en 1917 à l’âge de 25 ans, en Belgique. Sa dépouille fut retrouvée et rapatriée dans la nécropole nationale française de Notre Dame de Lorette. Quant à son second frère , tué en 1914 à l’âge de 24 ans, lors de la course à la mer, je savais où il avait été tué mais ses restes ne furent jamais retrouvés, la terre l’ayant avalé … mais …, à ma grande surprise, j’ai retrouvé son nom sur l’ ANNEAU DE LA MEMOIRE, inauguré le 11 novembre 2014. 

Les renseignements que j’avais en mains me furent communiqués par un “gentleman” qui s’est lancé dans la recherche systématique de tous les poilus de leur village d’origine tombés lors des combats, de ce que je ne peux en aucun cas appeler ” La Grande Guerre”, cela n’a aucun sens pour moi ayant le sentiment qu’elle devrait être qualifiée de GRANDE BOUCHERIE.  J’ai complété ses infos à l’aide des données numérisées officielles mises en ligne par Mémoire des hommes Sur ce site internet officiel, j’ai pu trouver les archives de leur corps d’armée, dont les documents sont d’origine et manuscrits. Grâce au journal des marches et opérations, j’ai pu avoir une idée plus précise des combats auxquels ils avaient participé et de l’endroit!  Remarque: la piétaille des soldats morts n’est jamais nommément citée, seuls les gradés sont mentionnés. De la chair à canon, du bétail qu’on mène l’abattoir, donc! Une tuerie de masse! Remarque: étaient cités à l’ordre du régiment les soldats de sous catégorie ( petits chefs)  qui avaient su maintenir la discipline dans les rangs des soldats promis à une mort quasi certaine!!! Pour l’un de mes grands oncles, mort en 14, il trouva probablement la mort au bout d’une baïonnette à quelques lieues d’Arras en octobre 1914! L’ordre était de tenir coûte que coûte! 3 jours plus tard, l’ordre de se replier sur Arras fut donné!! En une seule nuit, 330 soldats furent décimés!!

Arrivée sur place, je fus très bien accueillie, renseignée et accompagnée tout au long de mon parcours par un autre “gentleman” appartenant à La Garde d’honneur.  Il a même attendu que je me procure des  bleuets ( difficiles à trouver alors que les “poppies” se vendent à l’office de tourisme d’Arras! ) pour les déposer au pied de la croix portant le nom de mon grand-oncle: 4 bleuets symbolisant la nouvelle génération de nos enfants et petits enfants. Petite famille, conséquence d’une saignée à blanc après le conflit de 14/18: 4 frères partis à la guerre, seuls deux en sont revenus après avoir combattus sur tous les fronts, mon grand-père et son plus jeune frère ayant survécu à Verdun et au Chemin des Dames! 

Pas de photos personnelles ici -réservées à la famille- mais des photos du site de Notre Dame de Lorette. D’autres suivront en relation avec d’autres lieux de mémoire. Quel choc d’en rencontrer tant et plus dans un périmètre restreint , la plupart le long d’une seule route de 13km allant  d’Arras à Souchez

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s