Journal de campagne Verdun : la ville de Reims très vite visitée.

Lundi 12 septembre 2016: Reims, la ville des bulles et capitale du champagne 😉

p1130182

Art déco au vieil cinema Opéra de Reims.
Art déco au vieil cinema Opéra de Reims.

2 amies sur les traces de leurs ancêtres: l’une sur les traces de son grand-père revenu de l’enfer de Verdun, l’autre à la recherche d’un grand-père  “tué à l’ennemi” dans la région de Douaumont. 

Notre voyage commençait par Reims, le lieu de séjour que nous nous étions fixées et à partir duquel nous pouvions sillonner la région.

Après un départ matinal de notre Far West natal, direction Reims via Paris. Le plus difficile fut le transfert de Montparnasse à la gare de l’Est en métro. Paris reste pour les bretons la ville où l’on ne respire pas, où le vent d’ouest et l’oxygène ont disparu 😦  Les parisiens doivent avoir des branchies, ce n’est pas possible autrement 🙂

Arrivée à Reims au milieu de l’après-midi et direction  sa cathédrale royale.

Il faisait une chaleur caniculaire et oserai-je vous dire que nous fûmes déçues par cette cathédrale. Je ne sais pas ce à quoi nous nous attendions mais certainement pas à notre ressenti dans cet édifice religieux. Ce qui nous a frappé d’emblée ce fut la pénombre qui nous enveloppait, une obscurité navrante pour une cathédrale gothique supposée laisser la lumière l’irradier. Que nenni!  Une déception à la hauteur de nos attentes non formulées: c’est que cette cathédrale nous la connaissions par des représentations dans nos manuels d’histoire de l’école primaire, nos souvenir bien ancrés et vivaces. C’est quand même là que Jehanne de Lorraine (Jeanne d’Arc) fit couronner en 1429 le Valois Charles VII, “Le Bien Servi à la barbe des anglais et des grands du petit royaume de France de l’époque. Nous avions imaginé décor plus grandiose! Depuis, cet édifice a subi tous les outrages pendant les deux guerres mondiales de 1914/18 et de 1939/45, ceci expliquant peut-être notre déconvenue.  

La déception passée, direction le centre historique de Reims. Là non plus rien de très remarquable, sauf peut-être la fontaine de Subé et la finalisation des travaux de restauration. Nous avons assisté à la pose de l’ange doré en son sommet. Ce fut curieux comme expérience: le mercredi 14 septembre 2016 au soir, l’ange doré à la feuille d’or n’était pas en place mais … surprise, le lendemain matin sa statue se trouvait sur son socle redonnant à  la fontaine tout son lustre.

This slideshow requires JavaScript.