Journal de campagne Verdun: une visite express au Chemin des Dames

Mercredi 14 septembre 2016:

Fin de notre voyage mémoriel. Restera, sur le plus long terme, le souvenir de notre déplacement ainsi qu’une meilleure approche du calvaire vécu par nos aïeux. Puissions nous transmettre aux  jeunes générations leur tragique histoire singulière, eux qui furent balayés par les vents mauvais de l’histoire et des puissants. Sommes- nous condamnés à la répétition perpétuelle? 

Rappel: cliquer sur les liens signalés en rouge, pour infos plus exhaustives, si cela vous intéresse.

De retour de Verdun vers Reims par l’autoroute A4, nous avons poussé jusqu’au Chemin des Dames , là où mon grand-père a combattu en 1917 et probablement jusqu’en 1918. Au bout d’une longue ligne droite nous avons bifurqué vers  Le plateau de Californie. Notre objectif était de visiter La caverne du DragonArrivée trop tardive; il nous a fallu rebrousser chemin. 

En revenant sur Reims, nous nous sommes arrêtées sur un belvédère donnant sur le plateau. Magnifique paysage mais en y regardant de plus près et en allant vers les vestiges d’une tranchée, nous nous sommes rendues compte très vite à quel point la terre a été blessée, boursouflée et violentée. Seuls des arbres poussent entre les craquelures de la terre. Il a été impossible de nettoyer les sols sur une si grande étendue. Une vaste campagne de reforestation a été lancée mais ” la cicatrisation n’est pourtant qu’apparente. Alors que les traces de la guerre ont été presque totalement effacées dans l’espace agraire, la forêt fossilise pour longtemps encore l’empreinte des combats, conservant les réseaux de tranchées et les trous d’obus.” Et  le poison coule toujours à Verdun!

« Quand des gens veulent se faire la guerre, ils se soucient peu des générations futures »

p1130264

p1130266