En un mot: spectaculaire!

Hier, nos pas nous ont menés vers l’enclos paroissial de La Roche Maurice.

Nous le connaissons bien cet enclos et c’est surtout L’Ankou sculpté dans un coin de l’ossuaire qui nous a fasciné jusqu’à présent. Le message de notre fin à tous ne peut pas être plus clair.

Cette fois, la double balustrade du clocher nous a paru moins impressionnante car notre objectif était de nous rendre compte par nous-mêmes de la restauration de l’église St Yves.

Avant d’entrer: un coup d’oeil attentif nous a permis de constater que toiture et charpente ont été restaurées dans les règles de l’art. Elles en avaient bien besoin. Superbes et lourdes ardoises des Mont d’Arrée reposant sur une charpente solide et consolidée. Elles pèsent leur poids ces pierres bleues et détail qui ne trompe pas, des petites ouvertures à même le toit permettent à l’air de chasser l’humidité si fatale à tout bâtiment, religieux ou pas, dans notre contrée. Bien joué!

Mais le plus extraordinaire restait à venir: les décorations intérieures de l’église et de son fameux jubé. 

Nous sommes restés bouche bée devant le spectacle qui s’offrait à nos yeux dès l’entrée. Jugez plutôt.

This slideshow requires JavaScript.

Trois années ont été nécessaires pour mener à bien ces travaux de rénovation pour un coût total de 1,2 M€: énorme! Cliquez, svpQue de talents il a fallu mettre en oeuvre pour atteindre ce résultat. 

Et que dire des sablières? Tout simplement rénovées avec maestria! Les photos ci-dessous ne leur rendent pas justice. Allez-y pour les apprécier à leur juste valeur! Magnifique restauration patrimoniale à transmettre aux générations futures. Soyons optimistiquement fous: un demi-millénaire de plus ne serait pas de trop!. Il n’est pas interdit de rêver 🙂

This slideshow requires JavaScript.