Les oubliées de 14/18,” l’histoire sensible de la guerre”.

Le film, Les Gardiennes de Xavier Beauvois, vient nous rappeler à quel point les femmes on joué en rôle important dans la 1ère guerre mondiale. Beaucoup d’entre elles, paysannes, se sont retrouvées du jour au lendemain à la tête d’exploitation agricole sans y avoir été préparées. A l’époque, peu de matériel agricole pour les travaux de force! Mais il fallut faire face:

” À la mobilisation, si l’enthousiasme des femmes des villes est l’égal de celui des soldats, dans les campagnes, il en va autrement. Les paysannes savent la somme de travail que va représenter le départ des hommes, surtout lors de la mobilisation générale, en ce plein été 1914.
Quand on parle de la Grande Guerre, on pense aux soldats, aux batailles, aux tranchées… mais bien moins souvent aux femmes, restées à l’arrière. Devenues chefs de famille, les femmes se mobilisent et vont participer, elles-aussi, à l’effort de guerre. Mais l’image souvent retransmise concerne les infirmières « anges blancs » ou les « munitionnettes », ces ouvrières mobilisées dans les usines d’armement à partir de fin 1915 alors que la guerre s’éternise”.

Cliquez pour en savoir plus!

Le film en lui-même ne m’a pas entièrement convaincu: lenteur ( je devais être fatiguée,  j’ai  somnolé par instants 😦  ) , peu d’émotions transmises au spectateur ( pourtant le sujet s’y prêtait, bien qu’à l’époque les paysans étaient du genre taiseux) … par contre les images sont magnifiques, sublimes même. Certains critiques ont aiméCliquez, svp!