Droit dans le mur!

L’IPBES, plateforme internationale pour la diversité dans sa synthèse présentée à Paris le 6 mai 2019, a remis un rapport catastrophique de l’état de crise aigüe de la biodiversité mondiale. Si rien n’est fait, la planète nous le fera payer très cher. 1 million d’espèces sont en danger d’extinction. Robert Watson, président de l’IPBES sonne le tocsin et affirme “qu’il n’est pas trop tard … Mais les gouvernements doivent penser au-delà du PIB comme mesure de la richesse”

Parce qu’un dessin vaut toujours mieux que de  longs discours, Chaunu s’est emparé de ce qui est à l’oeuvre sur notre globe terrestre, c.à-d. notre disparition programmée si rien n’est fait. Est-il encore temps?