Musée d’Orsay. Edgar Degas à l’Opéra. (1/3) : Coup de gueule / a bit of personal anger.

Visite de l’exposition Degas au Musée d’Orsay à Paris. Le plus beau musée de Paris pour moi. Je pourrais y passer tout mon temps libre, encore faudrait-il habiter le centre historique de Paris et ce n’est pas demain la veille!! Le voudrais-je vraiment? Pas sûre!

Tout d’abord, concernant cette expo, que de monde, beaucoup trop de monde! Il faudrait trouver une façon de réguler le flux des visiteurs, sous peine de les voir déserter. C’est aussi le cas pour le Louvre ( j’ai renoncé à y entrer au vu des queues incroyables de visiteurs potentiels. Certains, fatigués, ayant froid,  exposés aux éléments y ont renoncé). Forte impression de consommation- de masse- effrénée d’art et de visiteurs traités comme bestiaux à une quelconque foire locale.  Au nom de quoi accepter cela!! Sans parler des visiteurs passant leur temps à faire des selfies devant tableaux, sculptures… Tourisme culturel, avez-vous dit? Ceci dit les vacances de la Toussaint y étaient peut-être pour quelque chose bien que le nombre de nationalités représentées fût d’une grande diversité avec une dominante asiatique.

Résultat: nous nous marchions sur les pieds et n’avions qu’une envie: sortir après une visite expresse. Et le plaisir de la rencontre avec Degas gâchée!! Quelques photos ( avec effet de “sfumato” ou de “flou”  involontaires) furent prises, souvent par dessus les épaules des visiteurs. Bref! Plus jamais dans ces conditions! Billets coupe-file achetés à l’avance pourtant! Pas aussi efficaces que ceux de la visite de l’Alhambra à Grenade en Espagne. Exemple à suivre pour que les visites ne tournent pas au parcours du combattant!!

                                                                                                                    …suite dans prochain article

Visit to the Degas exhibition at the Musée d’Orsay in Paris. The most beautiful museum in Paris for me. If I wanted to spend all my free time there, it would be necessary to live the historical center of Paris though. Would I really like it? Not sure!

First of all, concerning this exhibition, What a lot of people, too many people! In my opinion, it would be necessary to find a way to regulate the flow of the visitors. This is also the case for the Louvre (I gave up visiting its exhibitions when I saw the incredible number of potential visitors, some tired, cold, exposed to the wind. Strong impression of mass-frenzied consumption of art and visitors treated as cattle at any local fair. In the name of what to accept this !! Not to mention the visitors spending their time making selfies in front of paintings, sculptures … Cultural tourism, did you say? That said, the holidays of All Saints’ Day were perhaps for something although the number of nationalities represented was of a great diversity with lots of Asians. As a result, we were walking on our feet and had only one desire: to get out as quickly as possible . And the pleasure of meeting Degas ruined !! Some photos (with involuntary effect of “sfumato” or “blur” ) were taken, often over the shoulders of visitors. In a nutshell, never again a visit in such circumstances! 😦 😦 

BTW, priority tickets bought in advance! What’s the use if they can’t regulate the visits? . Not as efficient as in Spain when visiting the Alhambra in Grenada. They showed the way. Why can’t the French do the same?

Since this visit to Orsay museum, I read in the British digital Guardian the same story: Click here to have an idea

                                                                                                                                            … to be continued